logo Ms Tutos Guitare

Technique : le bend

De toutes les techniques de jeu musical existantes, le bend ne s’applique qu’aux instruments à cordes, pincées, voire frottées, et dans certains types de musiques. Très fréquent dans le rock/blues, on le trouve nettement moins dans le jazz et le classique :).

Cette technique, que tout guitariste Rock/Blues utilise, doit être maniée avec précision. Dans le cas contraire, vous risquez de foirer votre solo.

Mais avant de commencer, une définition.

Qu’est-ce qu’un bend ?

Le but d’un bend est de prendre une note de départ, et d’arriver à une autre note, plus aigüe, en tirant sur la corde. Le but du bend est de faire entendre une montée progressive, plus ou moins rapide, d’une note vers une autre. Son nom en français est : le tiré, qui veut bien dire ce qu’il fait et à quoi il sert.

Quelques règles simples pour un bend.

Notation des bends

Le bend fait partie des notes liées, des notes qui sont entendues sans (forcément) être jouée. La notation est comme une note liée, avec une flèche vers le haut, pour indiquer que la note monte dans les aigües :

Bend d'un demi ton et d'un ton
Bend d’un demi ton et d’un ton

Dans cet exemple, nous voyons bien que la note E, jouée corde de G en case 9, est rapidement tirée (c’est une double croche) pour arriver sur la note suivante.

La flèche montante, et surtout la valeur indiquée dessus, précise de combien la note doit être tirée : 1/2 ton dans le premier exemple, et d’un ton complet dans le second. La partition n’indique pas quel doigt utiliser, cela dépend du joueur, de sa façon de jouer, de son tirant de cordes…

Comment exécuter un bend

Le but est de tirer une note pour l’amener à la hauteur d’une autre, plus haute. Par exemple, jouer un C et tirer pour obtenir un D. Il faut donc augmenter la tension sur la corde pour obtenir un tel effet.

Quel doigt pour un bend ?

Le but étant de tirer sur la corde, il faut s’attendre à ce que cette dernière résiste à cette tension. Il nous faut donc un doigt costaud ou aidé d’autres doigts pour contrebalancer cette résistance. Parce que suivant votre tirant de corde, il sera plus ou moins facile de tirer sur la corde. Il est plus facile de tirer sur une corde de E en 8 ou 9 que si elle est en 10, 11, voire 12.

C’est pour ça que les bends ne sont que très rarement jouées avec l’index ou le majeur. On leur préférera l’annulaire ou le petit doigt.

En effet, en tirant avec l’annulaire, on peut alors utiliser l’index et le majeur pour aider à tirer la note et le bend sera par conséquent plus commode à réaliser et plus stable.
Idem avec le petit doigt qui voit l’assistance de l’annulaire, du majeur et parfois de l’index pour l’aider à tirer la note.

La justesse du bend

Vu que le but est de faire sonner une autre note, il faut que cette dernière soit juste. La guitare possède des frettes, qui permettent, quand la guitare est bien accordée, de ne pas avoir à se poser de question sur la justesse.

Tout change avec un bend. En effet, comme tirer sur la corde change sa fréquence, et donc sa note, il faut tirer juste ce qu’il faut pour obtenir la note voulue. Ni trop, ni trop peu, sinon, c’est la fausse note !!!

La première règle à avoir en tête, c’est qu’un tiré doit cibler une note précise. On ne fait pas un bend pour faire un bend. On tire une note pour apporter une tension qui va se résoudre. Il faut donc partir d’une note juste pour apporter une tension, ou, au contraire, partir d’une note de tension pour résoudre sur une note juste. Mais dans tous les cas, les notes de départ et d’arrivée sont identifiées et voulues.

Pour des exemples de bends parfaitement exécutés, sur des intervalles allant jusqu’à 2 tons, faite une écoute de morceaux de Pink FLOYD, du maître David GILMOUR comme sur l’excellent “The Wall“. Vous y entendrez des bends de plusieurs types.

Exemple de travail du bend

Pour réaliser correctement des bends de qualités, il est nécessaire, comme pour toute discipline, de travailler la technique jusqu’à ne plus se tromper et que ça devienne naturel dans votre jeu.

Pour s’entraîner à la justesse des bends, voici une technique simple :

  • jouez votre première note, celle à partir de laquelle vous allez tirer la corde
  • jouer ensuite la note de destination, sans tirer sur la corde, juste pour l’entendre
  • revenir sur la première note et tirer sur la corde pour atteindre le son entendu juste avant.
  • répéter jusqu’à ce que la note obtenue soit exactement la note voulue, et que vous ayez obtenue sans hésitation, sans tremblement.

Pour commencer, travaillez des bends d’un demi-ton, une seule case.

Une fois la technique dans les doigts, continuez avec des bends d’un ton, un case, et ainsi de suite.

Les différents types de bend

Une fois compris la technique, voyons plusieurs manières de réaliser ces bends et leurs utilisations.

Slow bend

Ici, le bend est joué lentement. Ce type de bend apporte une tension progressive. Un de ces grands avantages et que, comme la montée est progressive, l’arrivée sur la note cible est plus simple puisque le joueur a le temps d’entendre la note en cours de montée, et donc de s’arrêter lorsque la note est atteinte.

Quick bend

Ici, contrairement au cas précédent, le bend est joué rapidement. Les difficultés sont plus grandes ici puisque, comme le temps est plus court, il est moins facile de s’arrêter à temps et de ne pas dépasser la note cible. Ou encore, de monter trop lentement, et de rater, là encore, la note ciblée.

Le double bend

Si la technique est maîtrisée, pourquoi ne pas aller plus loin, plus fort ? Vous pouvez utiliser est technique 2 fois de suite pour donner cette sensation de double montée.

Par exemple, en fin de mesure, juste avant un changement d’accord, faire le premier bend pour arriver sur une note de tension sur l’accord qui se termine, et refaire le bend, sur la même note, en arrivant sur l’accord suivant, mais cette fois, la note est dans l’accord.

Par exemple, en passant d’un accord de G vers un accord de C. Sur le G, nous pouvons partir de la note D, qui est la quinte de G. Nous la tirons d’un ton sur le quatrième temps, pour faire sonner la note E, la treizième de G. Cette tension passagère, nous la faisons redescendre vers le D, et nous la remontons sur le E. Cette fois, le E est sur l’accord suivant, le C. Et sur cet accord, cette note est la tierce majeure.

Ceci n’est qu’un exemple, très pratique est utile, d’utilisation d’un même bend dans 2 objectifs différents :

  • le premier apporte une tension qui se relâche
  • le second est identique, mais part d’une tension pour arriver sur un relâchement

Pré bend

À l’extrême, le bend peut ne pas se faire entendre. Je veux dire par là que la note, plutôt qu’être jouée puis tirée, est d’abord tirée pour être jouée ensuite. Ceci permet la technique inverse, décrite juste après. Mais attention : à la justesse. Vu que la note n’est pas jouée avant, la montée n’est pas entendue et le guitariste n’a pas la possibilité de l’arrêter au bon moment. Il faut bien connaître son instrument, ses cordes et avoir l’habitude de les jouer pour ne pas tomber à côté et ruiner son improvisation.

Le bend inversé : le release bend

Le bend, c’est tirer une note vers le haut. Le release-bend, c’est le contraire. C’est partir d’une note déjà tirée pour ensuite pouvoir relâcher la tension. Ce relâchement peut être lent, rapide, immédiat, comme pour le bend. Tout dépend de l’intention du joueur. Écoutez Brain MAY, guitariste de QUEEN, qui utilise souvent cette technique, et fait souvent des aller-retours entre note tirée et note relâchée.

Il va de soi ici, comme pour le pré-bend, qu’il faut que la note tirée soit juste dès le départ, sinon attention aux effets indésirables. 🙂

Exemples plus complexes

Le bend est une technique de jeu. Elle peut être combinée à d’autre technique de jeu comme le slide. Enchaînez un slide puis un bend, et vous êtes dans le legato, technique qui économise la main droite et permet un jeu plus fluide.

Enfin, pas de limite à l’imagination et la musicalité. Testez et voyez ce qui vous plait. Entendez-les chez vos artistes préférés et copiez, c’est le début pour vous approprier cette technique.

Pour aller plus loin

Le bend fait partie de ces techniques de jeu comme le legatoles hammer-onles pull-off, les trilles, le vibrato, le slide et que sais-je encore…

Sur le même thème

logo Ms Tutos Guitare

L’accord majeur 7

logo Ms Tutos Guitare

Les modes : 5 – aller encore plus loin

logo Ms Tutos Guitare

Sultans of swing : 4 – couplet 5 et refrain

logo Ms Tutos Guitare

Sultans of swing : 3 – les remplissages couplets 3, 4 et refrain