Cycle des tierces : une bonne idée de l’apprendre ?

Cycle des tierces : une bonne idée de l’apprendre ?

C’est vrai ça : pourquoi ? À quoi ça sert un cycle des tierces ?

Il y a déjà les gammes, les notes sur le manchele système CAGEDle cycle des quintes… Ça fait déjà beaucoup. Alors pourquoi un cycle de plus ?

Ben, comme un bon bricoleur possède les bons outils en fonction de ses besoins, un bon guitariste doit avoir de bons outils pour répondre à ses besoins. Le cycle des tierces répond à un besoin bien précis, qui n’est pas couvert par autre chose que ce cycle des tierces.

À quoi sert le cycle des tierces ?

Qu’est-ce que le cycle des tierces pourrait bien apporter ? Laissez-moi vous poser quelques questions pour vous donner une idée :

  • avez-vous souvent cherché à savoir quelles notes composent un accord ?
  • retrouvez-vous facilement ces notes ou faites-vous systématiquement le calcul à partir des intervalles ?
  • pour un accord donné, savez-vous par quel autre accord, il peut être facilement remplacé ?

Si vous avez répondu « oui » à au moins une de ces questions, le cycle des tierces va vous être utile.

Voyons comment.

Les notes d’un accord

Connaître le nom des notes qui composent un accord est primordial pour qui veut un jour composer, écrire des mélodies, ou encore improviser et jouer sur des grilles en évitant les fausses notes.

Comment le cycle des tierces peut-il aider à connaître les notes qui composent un accord ?

Si vous ne le savez pas encore, un accord est une superposition de tierces. Je m’explique : un accord de base est constitué de 3 notes. L’intervalle entre la première et la deuxième est d’une tierce. Celui entre la deuxième note et la troisième note est d’une tierce aussi. On a donc, en partant de la première note, une tierce, puis une autre.

Vous commencez à voir le lien ?

Si un accord est fait à base de tierces successives, alors un cycle basé sur cet intervalle va les lister dans l’ordre attendu.

Les 2 types de tierces

Avant d’attaquer directement le cycle des tierces, voyons d’abord quels sont les types de tierces que nous allons trouver. La tierce est la note qui donne la caractéristique « majeure » ou « mineure » d’un accord. Si la tierce est majeure, l’accord est, lui aussi, majeur. Si la tierce est mineure, alors l’accord est mineur lui aussi.

La tierce majeure

L’intervalle de tierce majeure est un intervalle de 4 demi-tons (2 tons si vous préférez).

Sur le manche, on le repère de plusieurs façons :

  • sur la même corde : on place sa première note sur une case, la tierce est alors 4 cases plus loin
    • par exemple, corde de A, case 3 nous avons un C. Sa tierce majeure, le E est alors en case 7 (3 + 4)
  • sur 2 cordes adjacentes (sauf G et B) : la tierce majeure se trouve une case en avant
    • pour le même exemple, la note C en corde de A case 3, alors le E est en corde de D case 2 (on part de 3 et on remonte de 1)
  • sur les cordes G et B : la tierce majeure se trouve juste en dessous
    • pour le même exemple, la note C en corde de G case 5, alors le E est en corde de B case 5 aussi

Visuellement, ça donne ceci :

3 5 7 9 12 15 Tierce Majeure partant de CTierce Majeure en C

La tierce mineure

La tierce mineure, elle, est un intervalle de 3 demi-tons : n de moins que celui de la tierce majeure.

Pour le repérer, comme précédemment, mais avec un intervalle de 3 demi-tons :

  • sur la même corde : une note suivie d’une autre 3 cases plus loin
  • sur 2 cordes adjacentes (hors G et B) : une note et la suivante placée 2 cases avant
    • par exemple, C et E♭ sur la corde de A en case 3 et 6 (3 + 3 ⇒ 6)
  • sur G et B : une note sur la corde de G et la suivante sur la corde de B une case avant
    • C case 5 corde de G et E♭ corde de B case 4 (5 – 1 ⇒ 4)

Et visuellement (la tonique est en rouge et la tierce mineure en bleu) :

Droitier/Gaucher

Retrouver les notes d’un accord

Il y a 2 façons principales de retrouver les notes qui forment un accord :

  • en utilisant la formule
  • en utilisant le cycle des tierces.

Testons ces 2 méthodes et voyons laquelle est la plus simple.

Avec la formule

On sait qu’en partant de C, on doit avancer de 4 demi-tons pour avoir la tierce majeure, puis encore de 3 demi-tons pour avoir la quinte.

Ça nous donne : C + 4 demi-tons ⇒ E. Puis E + 3 demi-tons = G.

Notre accord de C majeur est donc composé des notes : C, E et G.

Avec le cycle des tierces

Pour savoir comment construire le cycle des tierces, je vous renvoie vers la page dédiée au cycle des tierces.

Le cycle des tierces est diatonique, cela veut dire que le cycle des tierces dépend de la gamme dans laquelle on se trouve. Pour la gamme de C par exemple :

CEGBDFA

Pour avoir la composition d’un accord dans la gamme de C, il suffit :

  • de partir de la tonique de l’accord (par exemple G)
  • prendre la note suivante pour avoir la tierce (ici, ça sera B)
  • et encore la suivante pour avoir la quinte (ici D)

Du coup, en gamme de C majeur, l’accord de G s’écrit : G, B et D. Plutôt simple, non ?

On regarde la taille de l’intervalle entre la tonique et la tierce : G ⇒ B. On a 4 demi-tons, la tierce est donc majeure, l’accord de G est donc lui aussi majeur en gamme de C.

Faisons la même chose pour l’accord de D. Dans le cycle des tierces en C majeure, les notes qui suivent la note D sont F et A.
L’accord de D en gamme de C majeure s’écrit donc : D, F et A.
L’intervalle entre D et F est de 3 demi-tons, donc une tierce mineure. L’accord de D est donc mineur en gamme de C majeure.

On peut répéter l’opération dans une autre gamme pour bien voir l’impact.

En gamme majeure de D, le cycle s’écrit : D E F# G A B C#.

On voit qu’en partant de D, les notes sont D, F# et A. on avait un F juste en gamme de C. L’accord de D est donc bien majeur ici.

Pour le A, on obtient les notes A C# et E, qui est un A majeur aussi.

Les accords voisins

Les accords étant composés de tierces, on se doute que 2 accords voisins dans le cycle des tierces vont partager des notes.

Par exemple, toujours en gamme de C, les accords de D- et de F seront proches :

  • D- : D, F et A
  • F : F, A et C

Les notes F et A sont communes aux 2 accords. Ils seront donc « remplaçables » l’un par l’autre.
Pour en savoir plus et surtout les règles de substitution, consultez la page sur les familles d’accords, qui explique les règles de substitution d’accords.

Conclusion

Le cycle des tierces est un outil redoutable pour maîtriser la construction des accords. Son étude est un passage nécessaire pour maîtriser l’harmonisation et les accords. Cet outil permet de ne pas avoir à faire des calculs entre chaque note et éviter les prises de tête.

Pour aller plus loin

Vous souhaitez mieux comprendre les accords, les substitutions, leur construction, le cycle des tierces est alors ce dont vous avez besoin.

Si vous connaissez déjà les notes composant les accords, faites alors un tour sur les renversements d’accord pour trouver de nouvelles sonorités, d’autres façons de jouer les accords.

Sur le même thème

logo Ms Tutos Guitare

L’accord majeur 7

logo Ms Tutos Guitare

Les modes : 5 – aller encore plus loin

logo Ms Tutos Guitare

Sultans of swing : 4 – couplet 5 et refrain

logo Ms Tutos Guitare

Sultans of swing : 3 – les remplissages couplets 3, 4 et refrain