Dictionnaire d’accords : Les accords de dominante

Dictionnaire d’accords : Les accords de dominante

Les accords de dominante ont une grande importance dans la musique. Ils ont 2 utilisations principales :

  • une utilisation fonctionnelle : ils forcent un mouvement en demandant une résolution
  • une utilisation non fonctionnelle comme dans le blues et le rock

Voyons comment les retrouver partout sur le manche à partir de positions simples.

Les positions ouvertes : CAGED

Le système CAGED permet de visualiser le manche en définissant 5 portions, chacune correspondant à une forme d’accord.

Position de C :

Position de A

Position de G

Position de E

Position de D

Les positions déplacées sur le manche

Une fois les positions ouvertes bien apprises, il suffit de les déplacer pour obtenir n’importe quel accord sur le manche, en faisant coïncider la tonique sur la bonne corde.

Par exemple, l’accord de G7, dont la position ouverte se déplace assez difficilement, peut se jouer comme ceci :

Tonique G en corde de E, donc position de E, case 3 :

Tonique G en corde de A :

2 Formes ont la tonique en corde de A : celle de A et celle de C.

Voilà les diagrammes pour la position de A :

Pour celle de C :

Tonique G en corde de D

Fonction des accords de dominante

Avec une tierce majeure et une septième mineure, l’accord de dominante possède un intervalle de 6 demi-tin : le triton. Cet intervalle, très instable demande à être résolu, et l’accord de dominante est souvent suivi par un accord situé une quinte plus bas.

Par exemple, vous verrez souvent l’accord de G7 suivi d’un accord de C, majeur ou mineur. Ou encore un A7 suivi d’un D. Cette descente de quinte résout le triton et apporte une sensation de d’arriver sur quelque chose de stable, d’attendu. C’est la fonction des accord de dominante : précéder un accord de la famille de tonique pour placer une tonalité.

Pour aller plus loin

Voici donc une petite liste de positions pour les accords de dominante.
Pour une utilisation fonctionnelle des accords de dominante, voyez la page sur la cadence II-V-I, qui utilise les accords de dominante pour placer la tonique.

La substitution tritonique est souvent utilisées pour donner de la couleur supplémentaires aux accords de dominante.

Notez cet article ?

Clickez sur une étoile pour voter !

Moyenne / 5. Nombre de votes :

Pas encore de vote ! Soyez le premier à voter.

Suivez nous sur les réseaux sociaux !

Désolé que cet article ne vous ai pas été utile !

Aidez nous à améliorer cet article !

Dites nous, comment amééliorer cet article ?

André RIHANI

No Comment