Les renversements d’accords : partie I

Les renversements d’accords : partie I

Si vous connaissez vos accords majeurs et vos accords mineurs, vous cherchez peut-être une façon de les faire sonner autrement, plus légers par exemple.

Alors, qu’est-ce que les renversements vont vous apporter ? :

Alors commençons par le début, savoir ce que c’est.

Renversement : définition

Si vous savez comment construire les accords, vous savez alors qu’ils sont constitués de 3 notes le plus souvent :

  • la tonique
  • la tierce (majeure ou mineure)
  • la quinte (juste, diminuée ou augmentée).

C’est dans cet ordre que les accords sont joués sur un piano : on l’appelle al forme serrée.

Renverser un accord, c’est garder le même ordre dans les notes mais en commençant par une autre note. Vous comprenez bien qu’avec 3 notes, nous auront 3 formes possibles :

  • la forme serrée : 1, 3, 5
  • le premier renversement : 3, 5, 1
  • le second renversement : 5, 1, 3

Dans la forme serrée, les 3 notes sont bien empilées l’une sur l’autre.
Pour le premier renversement, la tonique est renvoyée à l’octave et se détache des 2 autres notes.
Enfin, pour le second renversement, seule la quinte est isolée en bas et les 2 autres notes sont regroupées au-dessus.

Pour faire un renversement à la guitare, c’est la même chose : on joue l’accord avec une autre que la tonique note à la basse. Par exemple, l’accord de C, en position ouverte en haut du manche :

3 5 C et renversements C forme serrée C/G C/E C C/G 3 5 C et renversements C forme serrée C/G C/E C C/G

Pour le D, quelques positions :

3 5 D et renversements D forme serrée D/A D/F# D forme serrée D/F# 3 5 D et renversements D forme serrée D/A D/F# D forme serrée D/F#

Premières conséquences

Avec les mêmes notes mais un ordre différents, on se doute que l’accord reste le même, mais avec une note de basse différente, la sonorité sera différente.

Prenez le temps de jouer les positions du paragraphe précédent, et écoutez bien le son de chacun des accords. Concentrez vous surtout sur la note de basse. C’est comme ça que vous les entendrez le mieux et vous rendrez compte du son de ce type d’accord.

Notation

Pour bien voir qu’un accord est un accord renversé, il faut bien une notation pour ça. Comme un accord renversé est un accord avec une autre basse, on l’écrit comme un accord sur une autre basse :

Pour les accords mineurs, ça marche aussi :

Donc, si vous voyez un accord avec un slash et une notre après ce slash, c’est un accord renversé.

Sonorité des renversements

Tonique à la basse

Pour l’accord de C par exemple, les notes sont C, E et G, dans cet ordre. C’est l’accord comme on a l’habitude de l’entendre. Les intervalles entre la basse et les 2 autres notes sont :

  • une tierce
  • une quinte

Ces intervalles sont habituels, l’accord sonnera donc comme d’habitude.

Tierce à la basse

Ici, on change complètement les intervalles générés.

Avec la tierce majeure à la basse, la tonique est montée d’une octave. Les notes sont donc E, G et C. Les intervalles sont une tierce mineure entre E et G, et sixte mineure entre E et C. Cette sixte mineure va apporter une sonorité aéolienne à l’accord, une sonorité différente.

Avec une tierce mineure à la basse, Eb G et C, les intervalles augmentent d’un demi-ton pour donner une tierce majeure entre Eb et G, et une sixte majeure de Eb à C. Tous est majeur ici avec une couleur de sixte.

Quinte à la basse

Les intervalles ici sont G – C soit quarte et G – E, une sixte. Cet accord aura une sonorité d’accord suspendu puisqu’il n’y a aucune tierce, mais une quarte pour la remplacer.

Pour aller plus loin

Dans la section suivante, nous allons voir comment utiliser les accords renversés pour modifier une ligne de basse et changer la sonorité d’une grille.

Nous n’avons parlé que des renversements, c’est-à-dire des accords avec une note de l’accord à la basse. Or, vous imaginer qu’il est possible de mettre à la basse une note qui n’est pas dans l’accord.

Mais avant, travaillez les, écoutez leurs sonorités et faites les vôtres.

Articles liés

Les renversements et les dominantes secondaires

Les renversements et les dominantes secondaires

Aucun Commentaire