Le cycle des quintes

Le cycle des quintes

Le cycle des quinte est redoutable lorsqu’il s’agit de connaître les altérations dans une gamme majeure donnée, ou pour créer des enchaînements d’accords. Il vous aidera à retrouver le nombre d’altérations et les notes altérées rapidement, et vous les retiendrez bien plus facilement que par du simple « par coeur ».

Construction du cycle

Comme ce cycle n’est pas diatonique, c’est-à-dire que les notes qui le composent ne font pas partie d’une gamme majeure ou mineure, il contient les 12 notes de la gamme chromatique.

L’intervalle de quinte

A la base du cycle, l’intervalle quinte est très consonant car se sont harmoniquement les 2 notes les plus proches possible. La quinte est faite d’un intervalle de 7 demi-tons.
On le repère à la guitare en prenant une note sur une corde, et une autre une corde plus bas et 2 cases plus haut (3 cases entre les cordes de G et de B).
On le retrouve dans tous les power-chords.

Les notes du cycle

En partant de F, et en suivant les notes de la gamme chromatique, la liste des notes obtenues est :

F C G D A E B F#/Gb C#/Db G#/Ab D#/Eb A#/Bb F

On retient en général que F C G D A E B car la suite est la même avec 1 demi-ton de plus.

F C G D A E B Gb Db Ab Eb Bb D- A- E- B- F#- C#- A♭- E♭- B♭- F- C- G- 4♭ 3♭ 1♭ 0 1# 2# 3# 4# 5# 6♭ 5♭

Description du schéma

On voit 3 cercles concentriques. Chacun d’eux a sa fonction et son utilité :

  • le cercle extérieur liste les accords majeurs, la tonalité voulue
  • le cercle intermédiaire indique l’accord mineur relatif, la tonalité mineure relative
  • le cercle intérieur le type et le nombre d’altération dans cette tonalité

Comment s’en servir

Tout d’abord, on peut lire ce schéma dans le sens des aiguilles ‘une montre ou dans l’autre.

Prenons la note C pour commencer et voyons ce que ce dessin nous apporte.

La relative mineure

Une fois choisie une note, une tonalité sur le cercle externe, la note correspondante dans le cercle intermédiaire donne la tonalité relative mineure. Dans notre exemple, pour la tonalité de C majeure, on voit que l’accord associé est A-. C majeur et A mineur sont relatives l’une de l’autre.
De même si on avait choisi la tonalité de G♭, la relative mineure est E♭.

Les accords de la gamme

Si vous souhaitez savoir quels sont les accords dans une gamme, en utilisant le schéma, c’est simple :

  • choisir une tonalité, par exemple E, sur le cercle externe, c’est l’accord I
  • juste avant sur le cercle extérieur se trouve l’accord IV, pour le E ça donne A majeur
  • juste après dans le cercle extérieur se trouve l’accord V, soir B majeur pour la gamme de E
  • sur le cercle intermédiaire
    • sous le IV se trouve le II-
    • sous le V se trouve III-
    • sous le I se trouve le VI-

Et voilà. Pour E majeur, on a E, F#-, G#-, A, B, C#-. Il reste le VII-7♭5 mais pour commencer, c’est bien.

Bref, tous les accords qui entourent la note choisie sont les accords de la gamme correspondante.

Plus de compléments pour la construction des accords avec le cycle des tierces, mais on n’en parlera pas ici.

Le nombre d’altérations dans une gamme

Le dernier cercle, le cercle intérieur, indique le type et le nombre d’altérations dans une gamme. Pour C par exemple, on aaucune altération.

Pour E, par exemple, on voit 4 #, ça veut dire que la gamme de E majeur contient 4#. Ca ne nous dit pas lesquels (si mais au prochain paragraphe), mais ça aide quand on a une partition et qu’on voit 4# à la clé, on sait grâce à ça que 4# implique majeur. Idem pour les ♭. Si on regarde la tonalité de B♭, le cercle intérieur indique 2♭ et inversement, si on regarde par exemple quelle tonalité contient 4♭, on cherche 4♭sur le cercle intérieur et on remonte jusqu’au cercle extérieur pour avoir la tonalité correspondante, soit A♭.

L’ordre des # croissants

Comme on vient de voit comment associer le nombre d’altérations avec une gamme, l’étape d’après c’est de savoir quelles sont les notes qui sont altérées.

On voit que dès qu’on a choisi une tonalité, avec un certain nombre d’altération, la tonalité suivante dans le cycle des quintes (sens des aiguilles d’une montre) possède 1 altération de plus du même type.

Par exemple, D possède 2#. A qui est juste après en aura 3, et ainsi de suite.

Quelles sont les notes altérées

On reprend le cycle des quintes mais en partant de F et on prend le nombre de notes trouvé juste au dessus.
Pour D majeur, on a calculé 2 #, donc les notes sont les 2 premières du cycle en partant de F soit :

F C G D A E B

La gamme majeure de D ne contient que 2 # sur C et F pour donner :

D E F# G A B C#

Simple non ?

Je vous laisse faire le même calcul pour les autres gammes, en partant d’une note différente. Vous finirez par obtenir ceci :

  • en C : aucune altération
  • en G : 1# sur F#
  • en D : 2# sur F# et C#
  • en A : 3# sur F# C# G#
  • en E : 4# sur F# C# G# D#
  • en B : 5# sur F# C# G# D# A#

Pour aller plus loin

Tout comme le cycle des quintes donne l’ordre des # croissants, le cycle des quartes, l’inverse de celui des quintes, donnera celui des croissants.

Le cycle des tierces, dans la série des cycles, vous donnera la composition de tous les accords dans toutes les gammes majeures, ainsi que les altérations qui les composent, et donc les modes associés à ces accords.

Articles liés

Prendre des cours de guitare

Les triades et leurs renversements

Les renversements pour jouer modal

Les renversements pour jouer modal

Les renversements et les dominantes secondaires

Les renversements et les dominantes secondaires

Les renversements d’accords : partie I

Les renversements d’accords : partie I

1 Commentaire