Logo Mes Tutos Guitare

La gamme mineure mélodique : 1 – son histoire et sa construction

Les possibilités de jeu sur un accord mineur sont nombreuses. Bien plus large que la simple utilisation de la gamme pentatonique mineure, la gamme blues ou la gamme mineure naturelle.

Nous allons voir dans cette série d’articles la gamme mineure mélodique, qui n’est pas la gamme mineure naturelle.

Nous partirons de son origine, pourquoi nous avons eu besoin de créer cette gamme, aux accords qu’elles nous offrent, en passant par les modes de cette gamme. Nous allons traiter dans cette série d’articles, de la manière la plus simple et aussi la plus efficace possible, cette gamme aux mille avantages et couleurs.

Rappels historiques

Commençons par rappeler d’où tout ce là vient, et comment nous ne sommes arrivés à cette gamme.

La gamme majeure et sa relative mineure sont composées des mêmes notes. Par exemple, la gamme de C majeur et celle de A mineure naturelle, sa relative mineure, contiennent exactement les mêmes notes :

On le voit bien, ces 2 gammes sont faites des mêmes notes, c’est juste le point de départ, la tonique, qui n’est pas la même.

Les notes étant exactement les mêmes, ces 2 gammes possèdent exactement les mêmes accords :

Que ces deux gammes possèdent les mêmes notes pose 2 problèmes, qui sont intimement liés.

La gamme majeure ne possède qu’un seul accord de dominante. Cette accord, de part sa tension, résout sur l’accord une quinte plus bas. Par exemple, en C majeur, c’est l’accord de G7 qui résout sur CM7. Cette résolution marque la tonalité, soit ici C majeur.

Premier problème : cet accord de dominante, le G7, indique une gamme de C majeure, et pas A mineure. Il n’indique pas A comme tonique mais bien C.

Second problème, lié au premier : l’accord de tonique, le A-, ne possède pas de sensible, c’est-à-dire la note juste sous la tonique, c’est-à-dire le G# pour la gamme de A mineure, qui va avoir tendance à monter d’un demi-ton vers la tonique de l’accord suivant.

Solution au premier problème

L’accord de degré V doit être un accord de dominante, c’est la base, on ne revient pas sur ce point. Pour la gamme de A mineure, le degré V est E. Pour que cet accord soit un accord de dominante, il doit être majeur et avec une septième mineure, c’est-à-dire posséder un D, septième mineure, et un G#, la tierce majeure.

Pour cela, il faut augmenter la tierce mineure de E, c’est-à-dire G, en G# pour quel ‘accord soit majeur. De cette manière, l’accord V est un accord de dominante qui retombe bien sur le A.

Nous avons résolu le problème de l’accord de dominante qui indique cette fois bien l’accord de A- comme tonique.

Mais un autre problème se présente alors. Comme le G est augmenté d’un demi-ton, l’intervalle qu’il formait avec sa note précédente, le F, augmente d’un demi-ton également. Nous avons donc un intervalle de 3 demi-tons entre la 6 et la 7 : F et G#.

Cet intervalle de 3 demi-tons est assez difficile pour les chanteuses et chanteurs. Il fallait trouver une solution à ce problème.

Solution supplémentaire

Comme la sensible est nécessaire pour que l’accord V soit de dominante et retombe sur l’accord I, il n’est pas possible de la modifier.

Reste alors la solution de réduire cet intervalle de 3 demi-tons par la note de dessous : monter le F en F#.

La gamme obtenue est alors la suivante :

Cette gamme, comme elle a été créée pour des raisons mélodiques, a été appelée : gamme mineure mélodique.

Sa construction

Une façon simple de construire cette gamme est la suivante :

La gamme mineure mélodique est la gamme majeure avec une tierce mineure

Dit comme ça, il est très facile de trouver les notes d’une gamme mineure mélodique.

Par exemple, la gamme mélodique de G :

  • les notes de la gamme majeure de G => juste un # sur le F
  • prendre la tierce mineure => Bb

La gamme mineure mélodique de G est alors : G A Bb C D E F#

Et voilà, pas plus compliqué.

Essayer d’écrire les autres gammes mineures mélodiques en suivant ce procédé. Vous verrez que ce n’est pas très compliqué. Aidez-vous du cycle des quintes pour retrouver les altérations des différentes gammes et pouvoir écrire la gamme mineure relative correspondante.

Pour aller plus loin

Les notes des gammes mineures mélodiques, c’est vu.

Prochaine étape : Les accords de la gamme mineure mélodique.

Voici un backing track pour vous donner une idée du son de la gamme mineure mélodique.

Satch

Articles liés

Logo Mes Tutos Guitare

Peter Gunn Theme

Logo Mes Tutos Guitare

L’arpège M7

La gamme majeure en 3 notes par cordes

La gamme majeure en 3 notes par cordes

La gamme pentatonique en 3 étapes simples : étape III

La gamme pentatonique en 3 étapes simples : étape III

No Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *