Le slide

Le slide

Ce glissé des doigts de la main gauche est un effet omniprésent chez tous les guitariste et dans tous les styles.

Qu’apporte les glissés à votre jeu ?

En jouant les notes et en glissant pour atteindre d’autres notes, le jeu s’en retrouve plus fluide, plus allégé, pour ne pas dire aérien.

Avoir des notes qui s’enchaînent naturellement, avoir moins d’attaque au médiator permet cette sonorité, cet effet de mouvement simple et naturel.

Le glissé simple

Le glissé ascendant

Pour le réaliser, il faut :

  • jouer une première note, par exemple un A corde de E case 5
  • glisser vers une autre case (par exemple le C corde de E en case 8

Pour le placement rythmique, pour ne pas faire n’importe quoi, il faut laisser la première note sonner, et au moment ou la note suivante doit sonner, au lieu de jouer la nouvelle note avec un autre doigt, glisser pour que la note arrive sur le temps voulu.

Exemple :

Dans cet exemple, on joue le A sur le premier temps, et pour le deuxième temps, on glisse vers le B. Puis, sur le troisième temps on joue le B et on arrive au quatrième temps sur le E en case 12.

Attention : dans cet exemple, la note n’est jouée qu’une fois, elle n’est pas rejouée au moment du glissé.

Le glissé descendant

Exactement comme le glissé ascendant mais dans l’autre sens.

Reprenons le même exemple mais en glissé descendant :

On joue le E corde de E case 12.
Pour arriver sur le temps suivant, on glisse vers la case 7.
Le troisième temps on rejoue la case 7 et pour arriver sur le quatrième temps, on glisse en case 5.

Le glissé pour lier 2 notes jouées

Comme précédemment, mais cette fois la note de destination du glissé est jouée.

Vous pouvez l’entendre sur le morceau “wish you were here” de Pink Floyd :

Le glissé aller et retour

Cet effet de jeu s’obtient en louant une note, en glissant vers une autre note et revenir sur la note de départ :

Le slide peut aussi être jouer sur 2 cordes en même temps :

Le glissé d’approche

On est toujours sur un slide, mais cette fois, la note de départ n’est pas forcément bien définie, et surtout, la note qu’on entend réellement, c’est celle d’arrivée.

Par exemple, on joue la case 5, mais à peine la note jouée, on glisse très rapidement en case 7. L’idéal est d’arriver sur la case 7 sur le temps.

Pour aller plus loin

Le slide peut aussi être couplé à d’autres techniques main gauche comme les hammer-on et pull-off pour jouer en legato.

Articles liés

Travail du sweeping à 4 doigts sur 2 cordes

Travail du sweeping à 4 doigts sur 2 cordes

Exercice : sweeping à 2 doigts

Exercice : sweeping à 2 doigts

Travail du legato

Travail du legato

Les harmoniques naturelles

Les harmoniques naturelles

2 Commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.