Logo Mes Tutos Guitare

Substitution tritonique

Elément d’harmonisation, de ré-harmonisation, de personnalisation d’une œuvre, la substitution tritonique est très efficace pour rafraîchir un morceau, donner un coup de fouet en faisant entendre des notes inattendues dans un mouvement, dans une grille.

Voyons ce que c’est et comment s’en servir.

Rappel important : le triton

Sans rappeler toutes les informations sur le triton, présentes dans cette page, voici tout de même le minimum à savoir sur le triton.

Le triton est l’intervalle de 3 tons, ou 6 demi-tons (je préfère compter en demi-tons).

Cet intervalle qui coupe l’octave en 2 est, avec le demi-ton, un intervalle très instable, et surtout dissonant. C’est cette dissonance qui est importante ici car c’est elle qui détermine la sonorité de l’accord.

Cet intervalle est pile entre la quarte juste (5 demi-tons) et la quinte juste (7 demi-tons). Il a donc tendance à vouloir résoudre la tension soit en augmentant pour devenir une quinte juste soit en diminuant pour devenir une quarte juste.

Accords ayant au moins un triton

Dans la gamme majeure de C, le triton est entre les notes F et B. Les seuls accords possédant le triton F-B sont :

  • le degré V : G7 avec G B D F
  • le degré VII : B-7♭5 (noté encore plus simplement BØ) avec B D F A

Ces 2 accords, le V et le VII possède ce triton qui appelle une résolution.

Principe de la substitution tritonique

Le triton est un intervalle symétrique. Ceci veut dire que le triton B – F est aussi le triton F – B, puisqu’il coupe l’octave en 2 parties égales de 6 demi-tons. Mais avec une différence de taille :

  • dans le premier cas : B est la tierce majeure de l’accord et F la septième mineure
  • dans le second : B est la septième mineure et F la tierce majeure

On a vu que B – F est le triton présent dans G7 et BØ.

Mais dans quel accord trouve-t-on le triton F – B ?

F est la tierce majeure de l’accord de Db, et B (qu’on devrait noter Cb) est bien la septième mineure de Db.

L’idée dans la substitution tritonique est que si le triton F-B, entre la tierce majeure et la septième mineure de G7, est le même que pour l’accord de Db7, alors ces 2 accords sont interchangeables car ils apportent la même tension avec le même besoin de résolution, de relâchement.

Remarque intéressante : la distance entre le G7 et le Db est exactement un triton !!

Exemples de substitutions tritoniques

Prenons le II-V-I standard en C majeur : D-7 / G7 / CM7 / CM7

Si on substitue le G7 par D♭7, la grille devient D-7 / D♭7 / CM7 / CM7.

La basse se retrouve à faire une descente chromatique, qui est bien plus colorée que la descente de quinte habituelle.

Si la substitution se faisait avec le VIIØ, on on obtiendrait : D-7 / BØ / CM7 / CM7.

Ici, la basse entoure l’accord d’arrivée par sa notre diatonique supérieure directe, et la sensible.

Utilisations de la substitution tritonique

La première utilisation, comme on l’a vu, c’est d’avoir un mouvement de basse chromatique descendant.

Une autre utilisation est, en ré-harmonisation, provoquer une changement de gamme. En effet, l’accord 7 résout une quinte plus bas, comme G7 vers CM7.

De la même manière, D♭ résout naturellement vers sa quinte inférieure, le F#. Il est donc possible, à partir d’une substitution tritonique, de continuer dans cette nouvelle tonalité :

  • D-7 / G7 / CM7 / CM7
  • D-7 / D♭7 / G♭M7 / G♭M7

Pour aller plus loin

Dans les substitutions, il est possible de substituer les accords faisant partie d’une même famille. Ceci permet d’ajouter de la couleur dans les grilles et de vous les approprier.

Articles liés

Le mode ionien : le premier mode de la gamme majeure

Le mode ionien : le premier mode de la gamme majeure

La gamme mineure mélodique : 2 – les accords et leurs couleurs

La gamme mineure mélodique : 2 – les accords et leurs couleurs

L’improvisation : accentuation pour donner du relief à votre récit

L’improvisation : accentuation pour donner du relief à votre récit

Bonne année 2024

Bonne année 2024