Modifier une ligne de basse avec les renversements d’accords

Modifier une ligne de basse avec les renversements d’accords

Après avoir vu ce que sont les renversements d’accords, voyons comment les utiliser concrètement dans notre jeu, dans nos compositions.

Principe

Prenons une séries d’accords comme C G A- :

3 C / G / A- / A- C G A- A- 3 C / G / A- / A- C G A- A-

On voit que la basse passe du C, au G puis au A.

Comme le G est composé de G, B et D, on voit que si on joue G/B, la ligne de basse devient moins mouvementée : C, B et A :

Progression de basse avec de grands intervalles

On voit qu’on aune ligne plus directe du C au A en passant par le B, donc en jouant un G/B :

Progression de basse linéaire descendante

D’autres exemples

On vient de voir comment passer d’un accord à un autre. Pourquoi ne pas utiliser ce principe sur une suite plus longue d’accords ?

Prenons ce classique des classique, les 4 accords magiques :

Grille C G A- F

Bon, comme ça, on descend qu’une quarte, on avance d’une seconde, pour redescendre d’une tierce majeure. Que de mouvements :

Progression de basse plutôt chaotique

Comment les renversements peuvent nous aider à simplifier tout ça ?

Et si au lieu de faire comme précédemment, c’est-à-dire descendre avec la basse, et si on montait ?

Du C au G, avec un G/D (2nd renversement). Du G/D au A/D au A- grâce au A-/E. Et finir avec un F, en forme serrée :

Progression de basse linéaire montante

Généralisons tout ça

De part la construction des accords en tierces, on voit bien que 2 accords ont soit des notes communes, soit des notes voisines. Ces notes voisines peuvent servir à faire bouger la ligne de basse lentement.

Pour passer d’un accord à un accord qui le suit ou le précède, la basse peut suivre n’importe quelle note.
Par exemple, de C à D-, on peut passer de C à D, de E à F et enfin de G à A. Mais il est aussi possible de passer de E à D (tierce de C puis tonique de D), de E à F (tierce majeure de C à tierce mineure de D), de G à F (quinte de C à tierce mineure de F), de G à A (quinte de C à quinte de D-).

Je vous laisse en travail perso les autres mouvements.

Pour aller plus loin

Derrière tout ça se cache le concept de familles d’accords, de substitutions diatoniques. C’est une manière de transformer une grille pour lui donner un coup de jeune, la rendre plus personnelles.

L’étape suivante avec les renversements, c’est de voir comment simplifier les accords complexes. Comment en découplant la basse de l’accord on peut simplifier la notation.

A quel point avez-vous trouvé cet article utile ?

Clickez sur une étoile pournoter cet article

Note moyenne / 5. Nombre de votes :

Encore aucune note ! Soyez le premier à noter cet article.

Comme vous trouvez cet article utile...

Nous suivre sur les média sociaux !

Nous sommes d&eacutes;solé que cet article ne vous est pas été utile !

Aidez nous à améliorer cet article !

Dites nous comment améliorer cet article :

André RIHANI

Articles liés

Guitare rythmique 3 : comment jouer les rythmiques en doubles croches

Guitare rythmique 3 : comment jouer les rythmiques en doubles croches

Gamme exotique : la gamme chinoise

Gamme exotique : la gamme chinoise

Guitare rythmique 2 : on élève le niveau

Guitare rythmique 2 : on élève le niveau

Travailler la penta II : travail et plans sur 2 cordes

Travailler la penta II : travail et plans sur 2 cordes

No Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

5 × un =