Les modes : définition

Les modes : définition

Bienvenue sur ce premier article sur les modes.

Dans cette première partie, nous allons commencer par une définition d’un mode. Les modes ne sont pas une formule mathématique comme on le voit souvent, ou une position comme indiqué dans beaucoup de pages et commentaires.

Ce que ce n’est pas

Commençons par tordre le cou à ces erreurs sur les modes, ces approximations ou encore ces explications confuses.

Un mode n’est pas une position

Si on vous dit « pour jouer lydien, il faut utiliser cette position », alors passez votre chemin.

Si vous connaissez vos gammes, vous savez que la gamme majeure, pour ne citer qu’elle, vous savez qu’il y a 7 positions, chacune commençant par une note différente de la gamme. Vous comprenez bien que si vous prenez un plan dans une position et que vous le transposer dans une autre position (en conservant les notes), le plan sonnera pareil, et que rien n’aura changé.

Les modes ne sont pas les positions de la gamme.

Commencer par une note n’est pas jouer un mode

Il est souvent dit aussi des choses comme : « pour jouer E phrygien, commencez par la note E ». Passez aussi votre chemin si on vous dit ce genre de choses.

Pourquoi ? parce que si vous jouez un plan en E majeur, en commençant par E sur C majeur, ça sonnera C majeur et pas modal. La note de départ n’a pas grand chose à voir avec la couleur d’un mode.

Alors c’est quoi un mode ?

Un mode, ou une modalité, c’est la relation qui existe entre une gamme et un accord de cette gamme. Ceci étant dit, on comprend alors très vite qu’il y a 7 modalités, 7 modes, dans la gamme majeure, qui comporte 7 notes.

Prenons un exemple : la gamme de C toujours , sur un accord de E-. Les notes de la gamme forment des intervalles précis avec la tonique d’accord.

Ces relations ne sont pas les même que celles que la la même gamme de C entretien avec l’accord de FM7, qui lui aussi est dans la gamme.

C’est ça un mode : c’est la façon dont sonne une gamme sur un accord de cette même gamme.

Quand vous entendez parler de modes, vous devrez entendre quelque chose comme :

  • sur E-, je joue phrygien
  • sur un accord M7 je joue lydien

On indique l’accord de base et le mode de la gamme correspondante qu’on utilise par dessus. Mais assez pour la définition et rendez-vous pour la suite : comment les caractériser

Pour aller plus loin

Toujours là ?

Voilà la définition d’un mode. Rendez vous au prochain article sur la caractérisation des modes pour continuer sur votre lancée et vous familiariser plus avant avec le monde des modes et de ce qu’ils peuvent apporter à votre jeu.

A quel point avez-vous trouvé cet article utile ?

Clickez sur une étoile pournoter cet article

Note moyenne / 5. Nombre de votes :

Encore aucune note ! Soyez le premier à noter cet article.

Comme vous trouvez cet article utile...

Nous suivre sur les média sociaux !

Nous sommes d&eacutes;solé que cet article ne vous est pas été utile !

Aidez nous à améliorer cet article !

Dites nous comment améliorer cet article :

André RIHANI

Articles liés

Guitare rythmique 3 : comment jouer les rythmiques en doubles croches

Guitare rythmique 3 : comment jouer les rythmiques en doubles croches

Gamme exotique : la gamme chinoise

Gamme exotique : la gamme chinoise

Guitare rythmique 2 : on élève le niveau

Guitare rythmique 2 : on élève le niveau

Travailler la penta II : travail et plans sur 2 cordes

Travailler la penta II : travail et plans sur 2 cordes

No Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

5 × cinq =