Rythmique à la guitare 1 : la base et bien commencer

Rythmique à la guitare 1 : la base et bien commencer

Partie essentiel de beaucoup de morceaux, une bonne rythmique fait toujours la différence. C’est quand la rythmique n’est pas calée parfaitement qu’elle se fait entendre, et pas pour le meilleur.

Une rythmique « au cordeau » sera toujours un atout indéniable pour le jeu du groupe.

Commençons par le début.

La base de la rythmique

Quand on parle rythme, on pense avant tout pulsation : le métronome. Cette chose qui donne le tempo, qui indique chaque nouveau temps.

Pour commencer, il faut bien savoir que votre main droite pour les droitiers, et la main gauche pour les gauchers, sera votre métronome. C’est elle qui va vous garantir de rester en rythme, et ne pas vous désynchroniser.

Rester dans le rythme

C’est cette main, celle qui tient le médiator ou qui va jouer les cordes, qui va servir.

La base

Pour ces premiers exercices, régler votre métronome sur 60 battements minute, soit 1 coup à la seconde. Pas trop rapide pour se mettre en place et pas trop long pour ne pas perdre de temps.

Pour commencer

Dans un premier temps, pour des exercices simples pour bien caler cette main, nous allons suivre le tempo comme cela :

  • sur le « bip », la main descend (elle arrive en bas quand le « bip » retentit)
  • entre 2 « bips » : la main remonte sans accélération ni ralentissement
  • et on recommence sur le bip suivant

Prenez bien cette habitude pour commencer de descendre sur le temps et remonter sur le demi-temps. On le schématise comme ceci :

Le symbole au-dessus des notes indique que le coup est donné vers le bas. J’insiste sur le fait que pour pouvoir donner le deuxième coup vers le bas, votre main doit remonter entre les 2 coups. Ca semble trivial, mais vous rendrez compte que si votre main s’arrête en bas, elle ne sera pas en position pour donner le prochain coup vers le bas.

Jouer dans les 2 sens

Nous allons faire la même chose mais cette fois en jouant dans les deux sens, sans aller plus vite. Nous allons jouer en descendant mais aussi en remontant pour bien sentir que le coup qui remonte est un coup comme les autres, qu’il peut ou pas être joué en fonction de l’effet recherché :

Vous remarquerez que le symbole au-dessus de la porté à changé : c’est un ‘V’ pour indiquer un coup vers le haut, joué en remontant.

Pour cet exercice, prenez bien soin de jouer toujours à la même vitesse, que ce soit en descendant ou en remontant. Même vitesse et même intensité, pas de coups plus forts que d’autres, ni plus rapides : travail de la régularité.

Si vous êtes à l’aise à 60 pulsations/minutes, augmentez mais jamais au détriment de la qualité : vous devez toujours être parfaitement en rythme.

La suite

Voilà pour la base de la base. Ce n’est qu’un début. Dans la suite, nous allons jouer des rythmes un peu plus riches, un peu plus compliqués mais nettement plus intéressants. Jouer avec des silences et des « coups en l’air » pour aérer la rythmique…

André RIHANI

Related Posts

Premiers rythmes à la main droite

Premiers rythmes à la main droite

Aucun Commentaire