Les modes : 6 – le concept de pitch axis

Les modes : 6 – le concept de pitch axis

C’est un sacré bout de chemin qui a été parcouru pour arriver jusqu’ici. D’abord, une définition. Puis, comment on les caractérise. Ensuite, la théorie pour mieux les cerner. Enfin, des exemples d’application.

Maintenant, on va aller encore plus loin. Prêt pour le voyage ? Décollage !!!!

Comment aller au-delà avec les modes ?

Les modes demandent beaucoup de travail pour être compris et utilisés. Une fois compris et maîtrisés, l’envie de changer de mode sans changer de fondamentale devient tentant. L’idée est de passer d’un mode à l’autre, sans changer de tonique, pour bien faire sonner les modes, varier les sonorités. C’est ce qu’on appelle le « Pitch Axis ».

Pourquoi Pitch – axis

Parce qu’on ne change pas la fondamentale ici. Le « PITCH » de pitch axis se réfère à cette note, cette fréquence. Cette note va rester tout au long du morceau et va dons être le centre de tous les accords. C’est l’axe autour duquel tous les accords vont s’enrouler, se succéder. Cette note peut être à la basse, en note la plus haute, peu importe, l’important est qu’elle reste toujours présente.

Changer de modes en changeant l’accord

Ici, on change le type d’accord, sa qualité, pas sa note de base. Par qualité, j’entends son type, c’est-à-dire majeur, mineur, -7, 7sus4 …

Ce système a été popularisé par des artistes comme Joe Satriani, par exemple, mais pas que.

Des exemples

Pour clarifier un peu ce concept, prenons le pont du morceau de YES « Owner of a lonely heart ». La grille, avec un A à la basse constant, est :

Voici comment le jouer en gardant le A à la basse et le E en note haute :

3 5 7 Not of this hearth A A A-7 G/A

Dans ce simple exemple, que voit-on :

  • On commence avec un A majeur
  • On continue avec un A- qui n’est pas dans la gamme A
  • On finit avec un G qui n’est pas non plus dans la gamme de A, mais dans celle de A-

Un autre exemple avec Joe SATRIANI et un de ses premiers morceaux : « Not of this hearth » :

Comment jouer ces accords ? Comme ceci : 3 5 7 Not of this hearth EΔ6 E-7b6 EΔ6 E7sus4

Quel mode sur chaque accord ?

Pour le EΔ6 : le mode lydien de E
Pour le E-6b6 : le mode aéolien (qui a cette b6)
Enfin, pour le E7sus4 : le mode mixolydien.

Vous voyez comment on peut peut passer de n’importe quel accord à n’importe quel autre, à condition que la tonique reste la même ?

Les possibilités font tourner la tête quand on y pense.

Pour aller plus loin

C’est à vous de jouer maintenant et de trouver quelles sonorités vous conviennent le plus. Faites des essais, écoutez comment ça sonne et utilisez ça dans vos compositions, dans vos soli.

J’espère que les modes ne vous font plus peur maintenant et que vous saurez les utiliser pour créer des mélodies colorées, des progressions bien à vous et que les possibilités vous sont maintenant accessibles et quasi infinies.

A quel point avez-vous trouvé cet article utile ?

Sur le même thème

La théorie : connaître au mieux la musique pour maîtriser ce qu’on fait

La théorie : connaître au mieux la musique pour maîtriser ce qu’on fait

logo Ms Tutos Guitare

Les analyses de styles

logo Ms Tutos Guitare

Improvisation : Utilisation des arpèges pour sonner

logo Ms Tutos Guitare

Échauffement à la guitare : travail à trois doigts

1 Comment

Laisser un commentaire