Sultans of swing : deuxième solo

Sultans of swing : deuxième solo

On continue notre travail sur ce morceau de Dire Straits avec le deuxième solo.

Vous avez passé toutes les étapes précédentes ? Attaquons le dur alors : le solo final, celui que tout le monde a en tête.

Analyse du second solo

Celui-ci termine le morceau et n’est pas joué sur les mêmes accords que le premier solo.

Ce solo est joué sur les accords du refrain, c’est-à-dire :

D- B♭ C C

On va décortiquer au maximum ce solo pour bien le prendre en main et voir pourquoi il sonne si bien.

Premier plan

On démarre tranquille sur le premier temps de la mesure. Un bend de 2 temps avant de redescendre à partir du 3° temps :

  • bend de la note G (la quarte de D-), corde de B case 8 vers le A, la quinte de l’accord D-
  • Relâchement du bend pour revenir sur le G juste avant l’arrivée de l’accord C ( G est la quinte de C), pile sur le 3° temps
  • sur le temps 4, on descend encore vers le F case 6 (quinte de Bb) pour préparer l’arrivée de l’accord de Bb juste avant le premier temps de la mesure suivante avec un aller retour entre F et G pour se terminer sur le D corde de G case 7

Ici, la première note lance le solo. Après un bend d’un ton, on redescend avec un ping-pong entre F et G qui se solde sur le D

deuxième plan

On reste sur un accord de C pour ce plan. On commence comme précédemment mais en pré-tirant le G corde de B case 8 vers le A, sur la dernière croche de la mesure. La note est redescendue sur la croche entre les temps 1 et 2 suivants.

On réalise ensuite une succession de triplets de notes :

  • premier groupe case 5-8-5 corde de B (E-G-E)
  • deuxième groupe case 3-5-3 corde de B (D-E-D)
  • troisième groupe case 5-7-5 corde de G (C-D-C)
  • quatrième groupe case 5-7-5 corde de D (G-A-G)
  • cinquième groupe case 5-7-5 corde de A (D-E-D)

Ce genre de plan avec répétitions et un classique en rock, sur la pentatonique mineure de D.

troisième plan

On accélère un peu sur la position penta majeure I par groupe de 3 notes descendantes : A, G, F puis G, F et D soit :

  • sixte, quinte, quarte de C puis
  • quinte, quarte de C pour résoudre sur D la tierce majeure de Bb

Attention : les 4 premières notes sont des doubles croches, suivies de 2 croches pour arriver sur le D, encore une fois.

Quatrième plan

Voilà un plan difficile à mettre en place.

On démarre avec ce plan penta classique parmi les classiques sur la penta majeure de C position I :

  • un slide de D vers E corde de G case 7 vers 9
  • on répète 6 fois le plan suivant en double croches :
    • double stop en case 8 corde de B et E pour jouer G et C
    • hammer-pull-off sur la corde de B de la case 8 à 10 puis 8 (alternance entre le G et le A)
    • on remonte sur le E corde de G case 9 (sauf la 6ème fois ou on gratte juste les corde sur 3 croches pour ralentir et amorcer la suite)

Du travail ici !!

Cinquième plan

Toujours de la penta mineure de D sur l’accord de D-. Sur la penta de D- en case 10, avec le tiré standard corde de G case 12 pour jouer G vers A.

On poursuit en jouant les 2 notes sous l’index corde de B puis E, soit A et D (quinte et tonique de D-).
On remonte la penta par 2 groupes de 4 notes :

  • le D précédent, le C corde de B case 13, le A case 10 et le G case 12 corde de G
  • le A corde de B case 10, le G corde de G case 12, le F case 10, le D corde de D case 12)

On finit avec une montée de 4 notes (C corde de D case 10, hammer-on de 10 en 12, index pour jouer le F corde de G case 10 et le A corde de B case 10 ), et on remonte sur le G case 12 et on le tient, pour faire comprendre que quelque chose se prépare.

Sixième plan

Ici, on ralentit pour se préparer au déferlement qui arrive :

  • on gratte 3 corde mais on ne fait sonner que la 3° (corde de D et G grattée et on fait sonner la note A sur la corde de B en case 10
  • idem pour faire sonner le Bb en case 11
  • encore une fois mais que la corde de B, en ne faisant sonner que le 3° coup sur le Bb corde de B case 11 qu’on tire d’un ton pour faire sonner le D
  • encore un plan du premier solo avec le tiré qui reste tiré mais qui ne sonne plus, le petit doigt corde de E case 12
  • on rejoue la note tiré corde de B case 11 et elle redescend en case 11
  • on finit avec le D case 10 corde de E, qui est la seconde, mais aussi la tonique de l’accord qui arrive

septième plan

Ce plan est LE plan le plus connu du morceau : les arpèges sur les 3 accords du refrain soit D-, Bb et C

L’arpège de D-

On reconnaît ici le bas de la gamme pentatonique mineure de D, en case 10. On joue l’arpège de D- avec les notes en boucle : F (la tierce mineure), le D (la tonique), le A (la quinte) et on revient sur le D. Le tout en double croches, répété 4 fois et la mesure est complète.

L’arpège de Bb

Ici, on est sur une position similaire :seule une note change. C’est la pentatonique majeure de Bb, position II en case 10 également. La seule chose qui change, c’est le A corde de B case 10 qui devient Bb en case 11. Les notes sont alors F (la quinte), D la (tierce mineure), Bb (la tonique) et retour sur le D.

On répète 3 fois le schéma ici car on prépare le déplacement de la main vers l’arpège suivant

L’arpège de C

Ici, on est sur l’accord de C. La position est la même que pour le Bb, mais 2 case plus loin soit en case 12 avec les notes G (la quinte), E (la tierce majeure), C (la tonique) et retour sur le E.

4 répétitions par mesure sur la première mesure de C, puis 3 répétitions sur la seconde mesure de C pour préparer le retour sur l’arpège de D- (les 2 dernières doubles croches sont celles de D- en case 10) :

Le tout est joué 2 fois avant de finir le solo.

La fin du solo

On ralentit en tirant le G corde de E case 15 vers le A (quinte de l’accord de D-). Puis on redescend avec 2 groupe de 3 notes A, G, F, puis G, F et D (corde de E case 15 tirée qui redescend sur le G, puis le F et le le D corde de B case 15.

On finit la mesure de Bb avec C et F en case 13 corde de B puis de E, et on tire la note G en case 15 pour monter sur le A. Un erapide redescende et remontée et redescente encore sur le G.

Et reprend notre série de 3 notes en doubles croches qui remontent sur la gamme pentatonique majeure de C, position III en case 10, puis en position II en case 10 :

  • 12-15-12 pour jouer E-G-E (tierce majeure de C, quinte puis re tierce)
  • 13-15-13 pour jouer D-C-D (tonique, neuvième, tonique)
  • 10-13-10 pour jouer A-C-A sur la position II (sixte, tonique et sixte)
  • on passe sur la corde de G en 9-12-9 (E-G-E)
  • on finit avec la tonique C corde e D case 10 suivie d’un slide descendant indéfini (sans note d’arrivée particulière)

Que retenir de ce morceau

Alors, maintenant que cette étude est terminée, faisons le bilan de tout ce qui a été vu.

Même si la grille ne semble pas compliquée, il est possible de la faire sonner avec brio comme c’est le cas ici. Quelques éléments simples d’improvisation et une bonne inspiration, et surtout de la pratique ont permit la réalisation de cette superbe pièce d’histoire du rock.

Les ingrédients qui ont permis une telle recette

Comme ça a été décortiqué tout au long de ces articles, une très grande attention a été portée au lien entre les notes jouées et l’accord du moment. Les notes sont souvent celles de l’accord, et les rares notes ne faisant pas partie de l’accord sont dans la pentatonique de l’accord ou des notes ui collent parfaitement (la b9 sur un accord 7 par exemple)

La partie que tout le monde retient est jouée sur les triades des accords de la rythmiques, ce qui colle à merveille.

Penta, arpèges, triades, le plus simple reste le meilleur comme souvent.

Pour lister les points, sans être exhaustif :

  • jouer les notes des accords dans les remplissages
  • utiliser les extensions spécifiques aux accords 7 comme la b9
  • utiliser la pentatonique
  • varier les rythmes
  • réutiliser des plans en les modifiant un peu
  • jouer avec les répétitions

Pour aller plus loin

Vous voulez plus d’informations sur la manière d’improviser ? Voyez alors la série d’articles sur comment bien improviser. Cette série vous donnera toute une liste d’étapes à suivre pour faire une bonne improvisation.

Vous pouvez aussi regarder les conseils sur l’utilisation de la gamme pentatonique. Vous y trouverez comment jouer la gamme facilement. Vous trouverez également comment l’utiliser de manière standard pour éviter les fausses notes.

Et pour les plus téméraires, des utilisations pour la faire sonner un peu plus moderne et trouver votre son pentatonique pour ne pas ressembler aux autres.

Rendez-vous dans les prochaines analyses de morceaux pour explorer d’autres styles et d’autres techniques.

Notez cet article ?

Clickez sur une étoile pour voter !

Moyenne / 5. Nombre de votes :

Pas encore de vote ! Soyez le premier à voter.

Suivez nous sur les réseaux sociaux !

Désolé que cet article ne vous ai pas été utile !

Aidez nous à améliorer cet article !

Dites nous, comment amééliorer cet article ?

André RIHANI

Related Posts

fallback-image

Sultans of swing : remplissages du dernier couplet

Sultans of swing : premier solo

Sultans of swing : premier solo

Sultans of swing : les remplissages couplet 5 et refrain

Sultans of swing : les remplissages couplet 5 et refrain

Sultans of swing : les remplissages couplets 3, 4 et refrain

Sultans of swing : les remplissages couplets 3, 4 et refrain

Aucun Commentaire