Sultans Of swing : la grille

Sultans Of swing : la grille

Morceau mythique, d’anthologie, incontournable de la musique rock, c’est une pièce à étudier, travailler et surtout à jouer.

Dans cette partie, on se concentre sur la partie rythmique. En effet, elle a quelques particularité qu’il convient de connaître.

Dans les partie suivantes, il faudra s’accrocher parce qu’on va attaquer les remplissages pendant les couplets et aux 2 solos.

Ce qui fait aussi le charme de ce morceau, ce sont toutes les petites phrases ajoutées après chaque vers, pour remplir l’espace.

Go !!!

Une première écoute

On se met le morceau dans l’oreille, juste comme ça, pour le plaisir :

Un peu d’histoire

Ce morceau date de 1977 et reste encore un des meilleurs, à mon sens.

Sans reprendre toute la page wikipedia, ce qu’il faut savoir sur ce morceau c’est qu’au départ, ce n’était qu’une démo. Mais le morceau étant tellement fort, il se mit à passer en boucle sur Radio London.

C’est alors que Phonogram s’est très vite intéressé à ce groupe et leur proposer un contrat. La chanson est alors réenregistrée et sort alors aux USA et au Royaume uni.

Le premier album, qui contiendra ce titre sortira en 1979

Ce morceau raconte l’histoire de musiciens voulant jouer dans de petits clubs de Londres, sans se soucier de leur popularité.

Voyez la page wikipédia pour plus de détails.

La partition

Bon, on s’est fait plaisir en l’écoutant 3 fois, on le travaille maintenant.

Voici la partition qui va servir de support :

Prenez le temps de la regarder, de la lire et de vous repérer dans les multiples pages.

La grille

L’analyse de la grille va nous permettre de voir comment le morceau est organisé, les différents passages et la ou les gammes utilisées.

L’armature

Premier point à prendre en compte, c’est l’armature. Elle est importante parce qu’elle nous donne beaucoup d’information comme la mesure rythmique, la pulsation et la gamme de départ.

Ici, on voit qu’elle ne contient qu’une seule altération : un bémol sur le B, ce qui veut dire qu’on est à priori en gamme de :

  • D mineur
  • F majeur

Pour savoir si c’est plutôt D- ou F majeur, c’est le reste du morceau qui nous dira si c’est plutôt D mineur ou F majeur. On est souvent dans ces tonalités là avec Dire Straits.

On voit également qu’on est sur du 4/4, c’est-à-dire une mesure à 4 temps, standard

La structure du morceau

A la première écoute, on, a l’impression d’avoir :

  • 2 couplets + 1 refrain
  • 2 couplets + 1 refrain
  • 1 couplet + 1 refrain
  • solo 1
  • 1 couplet + refrain
  • solo final.

Mais c’est un peu plus compliqué que ça.

Les couplets 1 et 2 n’ont pas la même durée, et les solos ne sont pas jouées sur les mêmes rythmiques.

Les parties une par une

Entrons dans le vif du sujet en prenant chaque partie.

L’introduction du morceau

Au départ, la rythmique reste sur l’accord de D-, pendant que le soliste place quelques phrases.

La rythmique de l’introduction est jouée comme ceci :

La difficulté ici est liée aux 2 double croches sur le « et » du 1 et les coups juste grattés. Tout le reste est en croche. Si vous ne jouez pas les doubles croches mais que vous jouez tout en croches, ça passe.

Toute l’introduction est jouée comme ça, 8 mesures au total !

Le couplet

Le morceau se compose d’un couplet en 2 parties. Une première qui place le ton, et une autre qui module. Ces 2 parties se répètent, avec une modification de longueur lord de la seconde modulation.

Première partie

Descente standard, vue dans beaucoup d’autres morceaux. On descend du D- au A7 en passant par le C et le B♭, et on répète 1 fois :

Première chose à voir, c’est que l’accord A7 n’appartient pas à la gamme de F majeure, ni à celle de D mineure naturelle.

En revanche, le A7 retombe bien sur le D- (cf page sur les cadences), et indique que la gamme est bien D- et pas F (le C#, la tierce de A7 , monte naturellement sur D).

La rythmique est la suivante :

On remarque que, mis à part le premier temps du D-, tous les autres accords commencent entre 2 temps et juste après un gratté de cordes sans accord particulier. Ces grattés de cordes ont lieu sur les temps 2 et 4.

La difficulté est, comme pour l’introduction, le changement de rythme en arrivant sur le A7 ou on passe de croche à double croche, mais que sur un demi-temps, et on reste en croche le reste du temps.

La modulation

Cette partie est plus longue que la première et elle ne se répète pas. Les accords durent 2 mesures chacun et un total de 10 mesures uniquement :

Pour la deuxième modulation, on garde la même grille avec 2 mesures de plus. On a donc nos 12 mesures ici, contre 10 pour la première modulation. Voici la grille :

On répète en fait le C, approché par le B♭, et on arrive à 12 mesures.

Le refrain

On reste dans le simple et standard :

D- B♭ C C

Bon, pas trop compliqué là, sauf que du D- au B♭, on intercale un C furtivement pour faire la descente. Le C est joué sur le « et » entre le temps 3 et le temps 4, et le B♭sur le « et » après le 4ème temps, en avance par rapport au premier temps de la mesure 2. est joué en avance sur le premier temps de la mesure 2.

Pour aller plus loin

Bon, ça, c’était la partie facile.

Dans la suite, on analyse les petits remplissages ajoutés par le soliste après chaque vers chanté. Et enfin, l’analyse des 2 solos qui ont marqué l’histoire de ce groupe et on peut le dire, l’histoire du rock !!

Notez cet article ?

Clickez sur une étoile pour voter !

Moyenne / 5. Nombre de votes :

Pas encore de vote ! Soyez le premier à voter.

Suivez nous sur les réseaux sociaux !

Désolé que cet article ne vous ai pas été utile !

Aidez nous à améliorer cet article !

Dites nous, comment amééliorer cet article ?

André RIHANI

Related Posts

fallback-image

Sultans of swing : remplissages du dernier couplet

Sultans of swing : deuxième solo

Sultans of swing : deuxième solo

Sultans of swing : premier solo

Sultans of swing : premier solo

Sultans of swing : les remplissages couplet 5 et refrain

Sultans of swing : les remplissages couplet 5 et refrain

Aucun Commentaire