Le rock

Le rock

Le rock est la guitare sont très liés : la liberté qu’offre la guitare et l’énergie qu’il est possible d’y mettre ont fait de ce genre musical une partie de l’histoire de la musique moderne.

Les grilles de base du rock’n’roll

Une page parle déjà des grilles de rock, mais revenons tout de même sur ce qui fait que le rock a une telle énergie.

Les accords

Majeurs, principalement, les accords donnent de l’énergie au morceau.

Les 3 accords majeurs d’une gamme sont le I, le IV et le V. Ces 3 accords s’enchaînent parfaitement quelque soit l’ordre dans lequel on les place.

Chacun de ces accords fait partie d’une famille différente :

  • le I : famille de tonique, il commence les grilles (on les finit aussi parfois dessus) et on reboucle sur lui à chaque tour
  • Le IV : famille de sous-dominante, a une légère tension avec l’accord de tonique et demande un mouvement soit vers le I soit vers le V
  • Le V : famille de dominante, demande une résolution rapide soit vers moins de tension, vers le IV, ou une résolution complète vers le I

La grille de base

Si on reprend la grille de base en A, on a :

Grille standard de rock

On voit qu’on place bien la tonique pendant les 4 premières mesures.
Ensuite, on module légèrement sur le D, le IV, avant de revenir sur la tonique.
Puis, on tend la grille avec l’accord de dominante qui revient sur la tonique

L’énergie de la grille

La tension qui monte légèrement puis redescend avant de repartir de plus belle et se résoudre apporte une énergie forte à cette grille.

Mais il est possible de donner encore plus d’énergie à cette grille en ajoutant des variations plus fréquentes, sans dénaturer le morceau :

Et pour encore plus de tension et donc de possibilités harmonique, les accords sont joués avec une septième mineure :

Le A7 a une tendance naturelle à aller vers le D, sa quinte.
Le E7, idem, a tendance à aller vers sa quinte : A, et voilà comment on force le bouclage et le retour au début de la grille.

Le rythme rock

L’énergie vient aussi de la façon dont on joue le rock : en marquant bien les temps et les demi-temps. Le guitariste mais aussi le bassiste et le batteur marquent ces repère temporels qui donne ce sentiment d’entraînement et qui nous fait taper du pied, même pour le public.

Le jeu sur 2 cordes

Jusque là, nous avons vu les grilles en tant qu’accords, mais en rock, pour ne pas chargé la rythmique d’une tierce, on ne joue principalement que des power chords, sur 2 cordes donc (écoutez les Beatles, ou encore Chuck BERRY et vous entendrez beaucoup de grilles de ce style jouées sur 2 cordes), tout en jouant sur les temps et les demi-temps :

On voit bien que on change un peu à chaque temps : on alterne la deuxième note, la quinte, avec la sixte 2 cases plus loin.

Variations sur le jeu en 2 cordes

On peut, pour donner encore un peu plus de rythme, jouer sur la corde de basse pour ajouter un mouvement :

On joue avec la tierce mineure de l’accord pour donner un côté mineur/bluesy à la grille

Et encore pus de mouvement avec des chromatismes :

Jouer des tensions entre tierces majeures et accord une tierce mineure plus haut

Pour ajouter de la tension et donc aussi augmenter les possibilités harmoniques, jouer des accords majeurs, donc avec une tierce majeure, et l’accord une tierce mineure au-dessus apporte de la couleur.

Prenons par exemple le A. Sa tierce est majeure, c’est le C#.
Jouez donc A, et faites le suivre de l’accord de C, pas C# mais C. Vous entendez la couleur ? la tension qui va se résoudre mais on ne sait pas comment ?
On fait entendre la sonorité majeure et mineure en même temps.

Et là découle nombre de grilles plus ou moins compliquées, plus ou moins colorée qui ont jalonné l’histoire du rock. Il suffit d’écouter Layla d’Eric CLAPTON pour en avoir un aperçu :

Entre changement de tonalité entre le refrain et le couplet, le passage de C#- à C sonne vraiment bien dans la 2eme moitié du couplet. Que du bonheur !!!

Pour aller plus loin

Ce type de variantes et déclinable quasiment à l’infini en les modifiant, les combinant, tant que l’oreille trouve cela bien, c’est OK.

Ceci n’est que le début de l’histoire de ce genre qui a bien évolué et connait de nombreuses familles comme le rock folk, le jazz fusion, le blues rock, le hard-rock, le métal, le grunge, le rock progressif …

Je consacrerai une page à chacun de ces styles au fur et à mesure.

L’histoire du rock est intéressante également pour savoir ce qui a engendré ce style, l’a fait évoluer et quels sont les héros qui ont participé à cette évolution.

Et en plus de toutes ces grilles qui sont sur des accords majeurs, il y aussi la possibilité d’utiliser des accords mineurs pour faire une grille mineure …

Articles liés

AC/DC : le style et le son rock mythique 1/2

AC/DC : le style et le son rock mythique 1/2

Peter Gunn Theme

Peter Gunn Theme

Talkin’ about a revolution

Talkin’ about a revolution

La gamme pentatonique en 3 étapes simples : étape II

La gamme pentatonique en 3 étapes simples : étape II

Aucun Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.