Prendre des cours de guitare

Analyse de morceau : “Crushing day” de Joe SATRIANI

Morceau du début de mon apprentissage de la guitare, ce morceau permet de voir tout un panel de techniques guitaristiques et de composition interrantes.

Une écoute avant de travailler :

Avant propos

Pour la petite histoire, et c’est pour cela que pour ce morceau le “Maître” se pose sur une chaise au moment du solos. Joe précise d’ailleurs à chaque fois qu’il ne faut jamais écrire un solo en étant assis, tout simplement par ce que vous ne savez pas si vous pourrez le jouer debout.

Dans ce morceau, le solo démarre vite avec des hammer-on et pull-off sur une gamme pentatonique, mais à une vitesse et une précision impossible à avoir debout (j’aurais aimé le savoir à l’époque !!!).

Aller, on attaque le travail maintenant.

La grille

C’est un morceau rock, c’est sûr. On démarre à 168 à la noire, avec une rythmique en croches. Accrochez-vous.

La structure du morceau

Le format de ce morceau est :

L’introduction

On démarre avec une alternance de power chords de C : un power chord de C et un power chord de C avec une quinte diminuée :

intro crudhing day

Attention à 2 choses :

  • bien étouffer la corde de A avec un palm mute (noté PM sur la partition)
  • bien relâcher les doigts de la main gauche pour que les notes ne durent pas plus qu’une croche

Ce qui donne le rythme à ce morceau c’est le fait de jouer le power chord sur le premier temps et surtout le rejouer entre le 2ème et troisième temps, sur une croche en l’air. C’est cette croche en l’air qui rend le rythme plus léger que si l’accord avait été joué sur le 3ème temps (essayer pour voir la différence, c’est imparable).

On termine l’introduction avec une montée chromatique pour annoncer le couplet :

Le couplet

Plusieurs parties ici, plus ou moins ressemblantes. 3 parties à décortiquer.

Première partie

Sur le même schéma rythmique que l’introduction, on alterne les power chord de C et de D. Sur la dernière croche du power chord de D, on joue la corde de A à vide pour revenir sur le power chord de C.

On joue cette partie 3 fois avant de passer à le deuxième.

Deuxième partie

On module ici dans une autre gamme, celle de G mineure, avec les power chords de G (mineur), E♭ et F :

La partie II est jouée 2 fois et on revient à la partie I, rejouée 3 fois, suivies de 2 fois la partie II.

Troisième partie

On continue à moduler avec la gamme de G majeur maintenant. C’est le même riff mais en démarrant de E plutôt que G. On rejoue pareil mais 3 case plus vers le sillet.

On recommence avec l’introduction, le couplet partie I 3 fois puis la partie II 2 fois, puis la partie II 2 fois et on fini avec une seule fois la partie I avant d’attaquer les solos.

Le pont

Un premier passage est fait avec des accord bref, joués une seule fois sur le premier temps suivi d’un blanc, pour durer 2 mesures.
1 seul accord sur cette partie : G5.
Ces 2 mesures sont répétées en tout 8 fois.

Interlude

Un peu de repos avant de repartir. On alterne entre G- et G7sus4 d’une part :

Puis entre D- et D7sus4 ‘autre part :

Cette partie est jouée 4 fois.

Le cœur du solo

Ca ressemble la partie précédente, sauf que le 2ème accord suspendu n’est pas joué, et sur la deuxième mesure c’est l’accord mineur qui alterne avec l’accord 5 :

Et on continue avec du E♭ sur 4 mesures, suivi de F sur 4 mesures aussi, et on recommence jusqu’à la fin du solo.

Le Thème

La mélodie du morceau est construite en plusieurs parties, elles-même divisées en parties plus petites :

  • le couplet contient 2 parties, et un décalage tonique de la deuxième partie
  • le pont est en 2 parties identiques mais à 1 octave d’écart

Première partie du thème

Cette partie est jouée avec 2 accords en arrière plan : C5 et D5. La partition indique 3 ♭ à la clé, donc du E♭ majeur, ou encore C mineur.

Pour les notes jouées, pas trop de difficulté :

  • des notes longues
  • juste un slide et un vibrato à faire sonner juste

On démarre avec un G de 2 temps corde de G en 12° case sur 2 temps, suivi d’un C de 2 temps aussi,avec une harmonique, en 13° case corde de B.
De là, un slide rapide pour arriver sur le D, de 2 temps également, sur la même corde, avant de remonter dur un A juste (donc pas de gamme de E mineure ici ), corde de G en case 14, pour 3 temps et demie cette fois et finir avec un slide descendant.

On démarre tout comme prédéemment mais cette fois, après le A sur 3 temps cette fois, on termine avec un temps sur le G, puis le F# case 11 avec cet effet de vibrato sur un demi-ton vers le haut en alternant montée-descente en double croches, avant un abaissement complet du vibrato pour tuer la note.

On recommence encore le tout mais le A dure 4 temps et est suivi de 4 notes : A, B♭, C et D avant de changer de tonalité (o voit un ♭ disparaître sur la partition).

Deuxième partie du thème

Ici, la grille est passée à G-, E♭ et F. On a modulé en E♭.

Articles liés

AC/DC : le style et le son rock mythique 1/2

AC/DC : le style et le son rock mythique 1/2

Peter Gunn Theme

Peter Gunn Theme

Talkin’ about a revolution

Talkin’ about a revolution

La gamme pentatonique en 3 étapes simples : étape II

La gamme pentatonique en 3 étapes simples : étape II

Aucun Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.