Les accessoires du guitariste

Les accessoires du guitariste

Avoir une guitare, c’est bien.

Savoir en jouer, c’est très bien.

Avoir des accessoires pour aller encore plus loin, c’est carrément TOP !!!

Je vais décrire rapidement ici les accessoires utiles, voire indispensables pour le guitariste, sans être exhaustif, il y en a trop 😉

Accessoires principaux pour une guitare folk

La guitare sèche, ou folk, a un petit nombre d’accessoires utiles et indispensables. Voici les principaux à mon sens.

Le capodastre

Cet accessoire sert principalement à 2 choses :

  • transposer un morceau dans une autre tonalité tout en gardant les mêmes doigtés
  • jouer le même morceau mais en simplifiant les accords (passant de barré à accords ouverts)

Des plus simples au plus compliqués, le capodastre est simplement une pince qui vient faire un barré sur toutes les cordes. Le résultats est que toutes les cordes à vides sont augmentées du même nombre de demi-tons.

Le capodastre en case 3 fera que toutes vos cordes à vides sonneront comme avec un barré en case 3, jouant les notes : G C F Bb D G. Du coup, en jouant une forme de C, vous jouerez en fait un Eb. Avec la forme de D, un F …

Si vous avez un morceaux avec beaucoup de barrés, peut-être qu’un capodastre bien placé peut vous réduire ce nombre de barrés et donc vous simplifier l’exécution du morceau.

L’accordeur

Je ne l’ai pas mis en premier, j’aurai pu. Une guitare sèche, comme toutes les autres, doit être accordée. Que vous accordiez à l’oreille, au diapason ou à l’accordeur, cette étape est nécessaire. Alors pourquoi ne pas se la simplifier ?

Avec un accordeur, c’est ultra simple : vous jouez la note, l’accordeur vous dit ce qu’il entend. Il ne vous reste plus qu’à monter ou descendre en fonction de la note que vous voulez.

Vous avez les accordeur :

  • au format pince qui s’accroche sur la tête de la guitare
  • au format arrondi qui vient se caler dans la rosace
  • tout petit qui se pose (au double face) sur la caisse, discret, simple et efficace
  • ou encore l’accordeur qui se pose sur la jambe, comme on faisait avant 😉

Ne négligez pas cette étape, surtout si vous jouez avec d’autres musiciens : il est primordial que tout le monde soit accordé.

Que l’accordeur soit spécifique à la guitare (que 6 notes sont réglables) ou chromatique (les 12 notes sont reconnues), en avoir un est toujours un plus.

accordeurs
accordeurs

La sourdine

La guitare sèche, ça a du volume et ça sonne. Mais parfois, on a besoin de jouer moins fort et c’est difficile. C’est là que cet accessoire devient utile.

Rond de caoutchouc qui vient obstruer la rosace, la sourdine permet, tout en jouant normalement, d’avoir un volume plus faible, moins invasif. Voilà à quoi ça ressemble :

Une fois placée, cette sourdine va considérablement baisser le volume de votre guitare. Il vous sera alors possible de jouer sans forcément déranger votre entourage.

Accessoires principaux pour une guitare électrique

Dès qu’on passe sur une guitare électrique, on passe à une autre dimension. Les accessoires sont nombreux et pour tous les goûts. Ces accessoires vont pouvoir travailler directement sur le son de l’instrument, sur le signal électrique transmis par la guitare vers l’ampli.

Les pédales d’effets

Ce sont de petits boîtiers, actionnables au pied qu’on place devant soi en phase de jeu.Ils sont placé entre la guitare et l’ampli pour ajouter électroniquement un effet au son brut de la guitare.

Voyons les principaux types de pédale.

La saturation/distorsion

Dès qu’on parle de guitare électrique, la saturation/distorsion est la première qui vient à l’esprit. C’est typiquement le genre d’effet impossible avec une guitare sèche.

Son principe : augmenter le volume jusqu’à écrêtage du signal (on sature l’amplificateur). La distorsion est identique mais encore plus forte dans la saturation.

Cet effet permet de nombreuse techniques comme celle du :

  • légato
  • tapping
  • harmonique artificielle
  • le sustain
  • le larsen (les notes qui durent plusieurs dizaines de secondes)

La réverbération

A mon sens, le deuxième effet qui devient nécessaire est la réverbération. Son effet est simple mais donne de la vie au son de la guitare électrique.

Sans réverbération, le son sortant de l’ampli est sec, plat, on sent qu’il lui manque quelque chose. Il n’y a pas ce côté ambiance naturelle avec les multiples réverbérations sur les murs et objets qui nous entourent.

En ajoutant de la réverbération à votre son, vous retrouverez cette sensation de son naturel. Jusqu’à un certain point. Si vous mettez énormément de réverb, vous aurez l’impression d’être dans un gigantesque hangar, vide. Tout est une question de mesure et d’objectif.

Le chorus

Là, on arrive dans les effets de confort, les effets moins naturels. Le principe du chorus est d’avoir comme un son de guitare 12 cordes, avec une légère phase sur chaque note, apportant un côté aérien, planant au son. Couplé à la réverb, on y est complètement.

Le delay

Comme son nom l’indique, un delay introduit un écho de ce qui est joué. le réglage de ce délai permet d’avoir un écho très rapide à très lent, comme très lointain. Certain permettent de ne faire entendre ce délai d’après l’arrêt du jeu, permettant ainsi de ne pas rendre le son trop fouillis avec plein de notes jouées et répétées par l’effet.

Le groupe Pink Floyd l’utilisait beaucoup.

La wha-wha

L’esprit de Jimmy HENDRIX est là quand on joue de la wha-wha. Cette pédale qui finalement, n’est qu’un filtre ne laissant passer qu’une partie des fréquences, en choisissant du grave à l’aiguë. Permettant un son sourd, ou au contraire très criard, couplé à la distorsion l’effet est saisissant.

Voilà à quoi ça peut ressembler :

Dunlop Crybaby Rack Foot Controller
Une pédale wha-wha

A doser avec mesure.

Vous pouvez en trouver sur le site de Thomann.

Les pedale boards

Bon, ça fait un paquet de pédales tout ça. Et pour chacune, il faut son transformateur, les jacks pour les connecter … Sans compter qu’il faut les ranger une par une si on veut en prendre soin. Et ça peut devenir très lassant.

Heureusement, la solution existe : le pedale board.

C’est un plateau incliné qui :

  • disposera vos pédales dans un l’ordre que vous voulez
  • alimentera chacune d’elle grâce à une alimentation globale
  • vous permettra de ne gérer qu’un câble en entrée (venant de la guitare) et un câble de sortie, vers l’ampli
Harley Benton SpaceShip 50C
Pedale board vierge et son sac de transport

Bref, le pedale board vous permet de disposer de tous vos effets en quelques étapes simples :

  • poser votre board
  • alimenter et allumer le board
  • brancher votre guitare guitare
  • brancher le board à l’ampli

Et voilà, vous être prêt à jouer avec votre configuration préférée, sans effort.

Un pedale board est personnel. Il correspond à vos habitudes de jeu, à vos effets, à l’ordre dans lequel ils sont placés, pour vous simplifier la vie, faites le votre.

Les processeurs d’effets

Pour aller encore plus loin dans la simplification, il reste les multi-effets, les processeurs d’effets.

Véritables ordinateurs, ces boites contiennent en un seul élément une grande variété d’effets. Chacun d’eux possédant des paramétrages différents qu’il est possible d’enregistrer pour être facilement réutiliser.

Par exemple, pour le son 1, vous pouvez régler un son clair, avec un compresseur, un égaliseur, un léger chorus et de la réverb.

Pour le son 2, un son plus sec, plus distordu pour les solos et improvisations.

Et ainsi de suite. Ces sons enregistrés peuvent ensuite être transférés sur un séquenceur ou un ordinateur pour sauvegarde.

L’ordinateur peut aussi servir à paramétrer les effet de chacune des sons enregistrés.

L’avantage du multi-effets sur le pedale board c’est la quantité d’effets disponible dans un espace réduit.
L’inconvénient, c’est que vous avez les effets d’un même fabricant. Vous ne pouvez pas avoir le compresseur d’une marque X avec la distorsion d’une marque Y et une réverb de la marque Z.

Un autre reproche fait au multi-effets est quel le son vieillit mal. ll reste marqué par la période musicale de sa sortie.

A chacun de se faire son opinion, il n’y a pas de règle. Chacun sa religion sur ce sujet.

Multi effet GT PRO de Boss

Assourdir de cordes à vide

Quand on joue avec de la distorsion, tous les bruits même les plus faibles se font entendre.. Quand vous relâcher une corde, si vous ne l’étouffez pas avec la main droite ou la main gauche, alors la corde à vide va sonner et venir rendre le son pas très propre.

De la même manière, en tapping, il faut étouffer les 5 autres cordes qui ne sont pas jouées.

C’est ici qu’intervient cet accessoire : un outil qui rendra muette toutes les cordes à vide et vous allégeant du son des cordes à vide.

Voici un exemple :

mutteur de cordes à vide

Comment ça marche ?

En se plaçant en haut du manche, le ruban fait le tour du manche et vient poser sur les corde un tissus. C’est ce tissus qui, quand vous relâcherez une corde, viendra étouffer la corde à vide, vous permettant de continuer à jouer sans vous préoccupez de ces sons parasites.

Vous pouvez en trouvez un sur ma boutique en ligne ici.

En conclusion

La liste des accessoires présentés ici est loin d’être exhaustive, loin s’en faut. Les effets sont très nombreux, les fabricants beaucoup plus nombreux et proposent, pour chaque type d’effet, plusieurs versions.

Comme toujours, chaque musicien a ses envies, ses attentes en matière de sons. Avec le temps et l’expérience, tout ceci est amené à évoluer, ou pas.

Prenez le temps de tester et de décider si vous voulez ce type d’effets dans votre jeu ou pas. C’est vous le musicien, c’est vous qui décidez de ce que vous souhaitez pour votre jeu, ce qui vous plaît, vous fait vibrer car c’est l’essentiel de la musique : nous faire vivre des sensations et les partager.

A vous de jouez maintenant.

André RIHANI

No Comment

Laisser un commentaire